Le leurre de la ‘démocratie’

Les gens qui ont le mot démocratie à la bouche pour illustrer la parfaite manipulation des masses des Oligarchies et des sociétés occultes, n’ont pas compris que cette démocratie a été complètement démantelée au profit du pouvoir des entreprises. Ce pouvoir étant bien sûr entre les mains de ceux qui dirigent les banques centrales qui, elles-mêmes, sont le gouvernement de l’ombre au service du Conseil des Treize..

Les politiciens et les gouvernements ne sont fonctionnels que pour le théâtre du quotidien… donner l’impression que.

En 2022, il n’y a plus aucune institution pouvant être considérée comme authentiquement démocratique. On doit dire que le coup d’Etat des entreprises est terminé. Elles ont gagné. Nous avons perdu.

On peut s’en apercevoir chaque jour : le bilan de cette tendance dite néo-libérale (pour ne pas dire marxiste) est effroyable : 1) des guerres interminables et futiles pour enrichir un complexe militaro-industriel qui saigne le Trésor américain de la moitié de toutes les dépenses discrétionnaires ; 2) la désindustrialisation qui a transformé certaines grandes villes en ruines délabrées ; 3) la réduction et la privatisation des programmes sociaux, y compris l’éducation, les services publics et les soins de santé.

Cela est aussi illustré par un milieu politique complètement gangrené par la corruption à tous les niveaux. Le politicien défend les rouages essentiels du système imposé, et peu importe si les consignes viennent d’un autre pays. Tout cela est devenu tellement grossier et tout cela implique tellement de misère, que les tenants de cette dérive totalitaire doivent vitement introduire des moyens de contrôle des populations : une surveillance étatique des citoyens la plus intrusive de notre histoire. Il est utile de rappeler que Joe Biden s’attribue le mérite d’avoir rédigé le Patriot Act de 2001, qui a élargi la capacité du gouvernement à surveiller les communications téléphoniques et électroniques de quiconque, à collecter les données bancaires et de crédit et à suivre les activités sur Internet. Il a soutenu les programmes d’austérité, notamment la destruction de l’aide sociale et les coupes dans la sécurité sociale. Il s’est battu pour l’ALENA et d’autres accords de “libre-échange” qui ont alimenté les inégalités, la désindustrialisation, une baisse significative des salaires et la délocalisation de millions d’emplois manufacturiers vers des travailleurs sous-payés qui peinent dans des ateliers clandestins, dans des pays comme le Mexique, la Malaisie, la Chine ou le Vietnam. Il a favorisé une émigration massive. Etc. Et il se présente comme un homme de gauche… C’est un anarchiste marxiste. Généralement, les hommes de gauche font tout le contraire de ce qu’ils disent parce qu’ils sont, par principe, des destructeurs de toute forme de société en ordre. C’est bien sûr exactement la même chose pour la fausse droite et les extrêmes qui constituent l’opposition contrôlée.

Quant aux républicains américains, idem… beaucoup d’entre eux sont des gauchistes masqués. Voilà pourquoi il existe si peu de différences entre les partis politiques dans les faits. Cela peut expliquer les résultats des dernières élections américaines, même si les manipulations et truquages sont une évidence dans les grandes villes. Les gens perçoivent les mensonges dans leur vie quotidienne. Ils sont en train de perdre confiance dans le politicien. C’est, bien évidemment, exactement le même processus ailleurs et notamment en Occident. C’est une des raisons pour lesquelles vous verrez les monnaies glisser vers zéro; parce que la perte de confiance va s’étendre aux banques centrales…

Source : https://liesidotorg.com/2022/11/12/le-leurre-de-la-democratie/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :