Lettre du 28 novembre – Sœur Beghe : Armez-vous de la vraie foi (2022)

Lettre du 28 novembre 2022

Armez-vous de la vraie foi

Mes très chers enfants, Mes bien aimés,

Je suis auprès de vous, avec vous et en vous tant que vous M’êtes fidèles. « Je suis auprès de vous, ai-Je dit à Mes Apôtres, pour toujours et jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20) ; et à vous aussi, Mes fidèles, Je vous le répète : tous les jours, jusqu’à la fin du monde !

En ce temps de décadence morale qui secoue le monde occidental, Je suis avec vous, vous qui ne désirez pas y céder, vous qui luttez pour maintenir en vos vies le respect des Dix Commandements, la loi divine soutenue par le droit naturel.

Les Anges vont bientôt sonner leurs trompettes et le feu du ciel viendra consumer les arbres, l’herbe et le tiers de toute vie (Ap. 8, 6) ; et ensuite la terre elle-même se révoltera, non selon les propos alarmistes des faux écologistes de pacotille qui ignorent Dieu et Ses lois, mais selon les révélations que J’ai faites Moi-même à Mon apôtre Jean, le bien aimé, qui fut le seul parmi Mes choisis et Mes prêtres à assister à Ma Passion et à Ma Crucifixion.

Il représenta au pied de la Croix l’humanité fidèle et les fils adoptés bien aimés de Mon Père céleste et de Ma très sainte Mère Marie, Mère de l’humanité en lieu et place d’Eve, qui aurait dû donner naissance à une humanité docile, riche en grâces et en dons.

La grâce de la catholicité vous est donnée, à vous Mes enfants qui restez fidèles à Mon enseignement, à la Sainte Eglise catholique bâtie sur le Roc, la pierre angulaire ; mais si celle-ci est enlevée, son absence occasionne la chute de tout l’édifice. Or, c’est ce qui se passe actuellement : le Roc, la pierre angulaire est fissurée, non par faiblesse de la matière elle-même mais par volonté de la faire céder. Tout fondement, même solide et totalement résistant, peut être écarté et dans le cas présent il s’agit d’une volonté mauvaise de tourner le dos à la Vérité, de tourner le dos à l’unique Voie, de se détourner de l’unique Vie éternelle.

Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, Je reste le fondement de la pierre que J’ai logée comme base à Mon institution divine, la Sainte Eglise catholique, mais personne n’y reste s’il ne le veut pas.

La Sainte Eglise catholique, romaine et apostolique, demeurera toujours, Je l’ai promis, mais Je n’ai pas promis que chaque membre de sa hiérarchie se conduira saintement. La sainteté doit se vouloir, elle doit s’exercer jour après jour, chaque pas doit être posé en union avec Ma doctrine et Mon enseignement.

J’ai éclairé Mon bien aimé apôtre Jean lorsqu’il rédigea sa grande vision des temps et de la fin des temps. Or vous voici arrivés à ce temps de la fin, qui s’arrêtera radicalement par la Main de Dieu, Ma Main, car Je reprendrai les rênes de ce temps pour le mener dans la paix et la tranquillité d’un monde renouvelé, d’un monde comme Je l’avais prévu dès le commencement, d’un monde redevenu saint et soumis à son Dieu, Père Fils et Saint Esprit, dans la sérénité d’une paix intérieure et harmonieuse, celle que Je donne mais que le monde, tel qu’il est depuis le péché originel, ne peut donner.

Mes enfants, armez-vous de la vraie foi, celle que la Sainte Eglise a toujours prêchée, et dévouez-vous à votre prochain. S’il a besoin de vous, allez vers lui car ils seront nombreux ceux qui ne comprendront pas le châtiment divin. Vous, Mes enfants, vous le comprendrez parce que vous êtes avertis et si vous devez en mourir, vous offrirez vos souffrances et votre passion en union avec la Croix de votre divin Rédempteur. Si vous devez y survivre, vous serez un baume auprès de tous ceux qui auront besoin de vos paroles apaisantes et de votre charitable compréhension de leurs émotions.

Et puis, Moi, Dieu, votre Maître et Seigneur, Je rénoverai toutes choses, et votre terre vous sera familière quoique toute différente. Elle ne sera plus rebelle, ses eaux seront fertiles et ses labours luxuriants. Vous reconstruirez les ruines de l’ancien temps, un temps de péchés révolus comme Noé qui repartit à neuf, mais vous serez fidèles car Je serai présent dans la Sainte Eucharistie à laquelle vous aurez tous recours.

N’ayez aucune crainte pour les temps qui viennent et qui effrayeront la plupart des hommes. Vous, vous serez en paix parce que Je vous donnerai la grâce de la modération, la grâce de la paix intérieure, la grâce de la charité exemplaire.

Veillez et priez, soyez Miens, ne vous détournez pas.

Je vous aime et Je vous bénis, au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit : ainsi soit-il.

Votre divin Maître

Source : SoeurBeghe.blog – Messages de Notre Seigneur Jésus-Christ pour le monde du XXIe siècle (srbeghe.blog)

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :