Quel est le prix de la foi ?

R.P. Hamon – La foi est d’un prix inestimable : 1°) elle est le principe de toute justification, de tout mérite, de toute vraie grandeur. 2°) Elle est le charme de l’intelligence. 3°) La foi fait plus encore que d’éclairer l’intelligence. 4°) Elle fait la joie du cœur. 5°) Enfin, elle console et soutien l’homme dans les peines si dures de la vie.

16 janvier 2023

La foi est d’un prix inestimable :

1°) Elle est le principe de toute justification, de tout mérite, de toute vraie grandeur. Sans elle, tout péché est irrémissible, toute bonne œuvre sans mérite, et l’homme un être sans grandeur. Par elle, au contraire, on recouvre l’innocence ; les moindres actions s’élèvent à l’ordre surnaturel, nous valent un poids immense de gloire ; et l’homme devient enfant de Dieu, membre et cohéritier de Jésus-Christ, héritier du royaume des cieux, temple du Saint-Esprit, les délices de la Trinité sainte.

2°) Elle est le charme de l’intelligence ; c’est le flambeau qui l’éclaire et l’empêche de s’égarer. Seule, la raison ne projette souvent que des lueurs incertaines ; la foi, vrai soleil de la raison, nous révèle les secrets du ciel, nous apprend ce qu’il nous importe le plus de connaître, Dieu et son unité, sa nature, ses perfections infinies ; l’homme et son origine, ses destinées, sa fin avec les moyens de l’atteindre, la fausseté des biens qui passent, les richesses immortelles de la vie future, l’importance du salut, le vide des plaisirs, la futilité de l’amour-propre, de ses exigences et de ses susceptibilités. Oh ! combien est triste la condition des hommes sans foi ! Ils flottent à tout vent de doctrine, et ne savent à quoi s’en tenir sur ce qu’il leur importe le plus de savoir !

3°) La foi fait plus encore que d’éclairer l’intelligence : elle l’affermit dans ce qu’on sait, en confirmant par l’autorité divine nos propres conceptions ; elle l’agrandit et l’enrichit, en ajoutant au cercle des connaissances naturelles des vérités plus hautes que n’eusent pu atteindre nos seules forces.

4°) Elle fait la joie du cœur. Par elle, l’homme s’unit à la vérité éternelle, s’abîme délicieusement dans cet océan de lumière et goûte le bonheur d’honorer Dieu en croyant sur l’autorité divine ce qu’il savait déjà, et en croyant sur la même autorité ce qu’il ne comprend pas, parce que, là où Dieu affirme, on n’a nul besoin de comprendre, et qu’au contraire moins on comprend, plus on rend un bel hommage à la véracité divine, base suffisante à elle seule de toute croyance.

5°) Enfin, elle console et soutien l’homme dans les peines si dures de la vie. Un regard sur la croix, un autre au ciel, consolent, encouragent, fortifient jusqu’à faire trouver le bonheur dans la souffrance, soutenir le cœur dans ses faiblesses, le relever dans ses abattements et tenir lieu de tout ce qui manque. Oh ! qu’il est à plaindre l’homme qui n’a pas la foi parmi tant d’épreuves dont la vie présente est semée.

Source : Quel est le prix de la foi ? | L.I.E.S.I. (liesidotorg.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :