Le secret de la paix et du bonheur, c’est de s’oublier – Ste Elisabeth de la Trinité (ASDE 24)

Le secret de la paix et du bonheur, c’est de s’oublier (à Mme A., 24 novembre 1904) J’ai été bien sensible à vos bons souhaits de fête, et je vous remercie des prières que vous faites pour votre petite amie du Carmel. De son côté, je vous assure qu’elle vous concerne un souvenir bien fidèleLire la suite « Le secret de la paix et du bonheur, c’est de s’oublier – Ste Elisabeth de la Trinité (ASDE 24) »

Qui est sainte Elisabeth de la Trinité ? Petite biographie – 2ème Partie (ASDE 24)

Petite biographie de sainte Elisabeth de la Trinité 2ème Partie «Mon bonheur grandit chaque jour» On sent prédominer dans son cœur une atmosphère radieuse et tranquille où « chaque minute l’emporte plus loin dans la profondeur du mystère ». Elle est si heureuse d’un bonheur qui ressemble à celui du Ciel. Bien évidemment le mystère deLire la suite « Qui est sainte Elisabeth de la Trinité ? Petite biographie – 2ème Partie (ASDE 24) »

Qui est sainte Elisabeth de la Trinité ? Petite biographie – 1ère Partie (ASDE 24)

Plusieurs écrits ont déjà été publiés sur sainte Elisabeth de la Trinité, carmélite contemporaine de sainte Thérèse de Lisieux mais nettement moins connue qu’elle. Elle n’en est pas moins devenue sainte elle aussi. Il était nécessaire de parler un peu d’elle afin de la mieux connaître pour mieux l’apprécier. Petite biographie d’Elisabeth de la TrinitéLire la suite « Qui est sainte Elisabeth de la Trinité ? Petite biographie – 1ère Partie (ASDE 24) »

L’apostolat de la souffrance (ASDE 23)

Ecrits d’Elisabeth de la Trinité L’apostolat de la souffrance supérieur à celui de l’action (1905) Je vois que le Maître vous tient toujours clouée sur la Croix avec vos névralgies. Saint Paul disait : « Je souffre dans mon corps ce qui manque à la passion du Christ » (Co 1, 24) Vous aussi, vous lui êtes enLire la suite « L’apostolat de la souffrance (ASDE 23) »

Celui qui doit nous juger habite en nous (ASDE 23)

Ecrits d’Elisabeth de la Trinité Celui qui doit nous juger habite en nous (août 1905) Quel mystère insaisissable que la mort, et en même temps, quel acte pour l’âme qui a vécu de la foi, pour ceux qui, selon le langage de saint Paul, « n’ont pas cherché les choses visibles, car elles sont passagères, maisLire la suite « Celui qui doit nous juger habite en nous (ASDE 23) »

Le mystère de l’adoption divine (ASDE 23)

Ecrits d’Elisabeth de la Trinité Le mystère de l’adoption divine (à sa sœur, août 1905) Je viens de lire dans saint Paul des choses splendides sur le mystère de l’adoption divine. Naturellement j’ai pensé à toi : ce serait bien extraordinaire qu’il en fût autrement. Toi qui es mère et qui sais quelles profondeurs d’amour leLire la suite « Le mystère de l’adoption divine (ASDE 23) »

C’est si bon cette présence de Dieu (ASDE 23)

Ecrits d’Elisabeth de la Trinité C’est si bon cette présence de Dieu (19 mai 1901) Depuis dix jours j’ai un peu d’épanchement de synovie à un genou… Je suis privée de l’église, privée de la sainte communion, mais voyez-vous le bon Dieu n’a pas besoin de sacrement pour venir à moi, il me semble queLire la suite « C’est si bon cette présence de Dieu (ASDE 23) »

Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’à la fin.

Ecrits d’Elisabeth de la Trinité     « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’à la fin. »     A l’abbé Chevignard.   Carmel de Dijon, le 14 juin 1903   Il semble que rien ne dit plus l’amour qui est au Cœur de Dieu que l’Eucharistie : c’est l’union, laLire la suite « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’à la fin. »

Pensées d’Elisabeth de la Trinité (ASDE 22)

Pensées d’Elisabeth de la Trinité   Une carmélite : c’est une âme qui a regardé le crucifié   Une carmélite, c’est une âme qui a regardé le crucifié, qui l’a vu s’offrant comme victime à son Père pour les âmes ; et, se recueillant sous cette grande vision de la charité du Christ, elle a compris laLire la suite « Pensées d’Elisabeth de la Trinité (ASDE 22) »