Discours de Jésus-Christ sur la fin des temps

titre.png
Commentaire du chapitre 24 de l’Évangile de Saint Matthieu 
Décrypté par l’histoire et éclairé par les enseignements
consignés dans les Saintes Écritures.  
https://i1.wp.com/static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png?w=750&ssl=1

Avant propos

Ce commentaire est une méditation personnelle et ne s’impose donc pas comme le seul décryptage unique des paroles du Christ et des prophéties bibliques concernant la fin des temps. Car en effet, Dieu donne à ses enfants attentifs aux signes des temps de voir les événements sous des prismes différents et, par conséquent, ces signes peuvent être interprétés de manière différente sans pour autant être en contradiction les uns avec les autres. Cependant, et cela est très important, chacun ne peut, en pure logique, argumenter contre les prophéties déjà actualisées en notre temps, puisqu’il n’y a pas d’argument contre les faits ! « Contra factum non datur argumentum » (St. Thomas d’Aquin et adage juridique) : Contre un fait il n’existe pas d’argument. 

Ceci étant dit, venons-en au discours eschatologique de Notre Seigneur dans l’évangile de saint Matthieu.

Le temps de la fin dans notre temps - Défap

Ce que contient ce commentaire :

1.  Le Christ annonce le châtiment du peuple juif : « Voici votre maison vous sera laissé déserte [le temple et la nation d’Israël], car, je vous le dis, vous ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Voir Matthieu 23, 33-39), « Quand vous verrez Jérusalem encerclée par les armées, sachez alors que l’heure de sa désolation est proche. » (Luc 21, 20). En effet, la ville de Jérusalem fut entièrement rasée, le temple complètement déduit et les rescapés du peuple furent exilés à travers les nations. Ces prophéties du Christ se sont effectivement réalisées de l’an 66 à l’an 70, soit 33 ans après cette annonce !

2.  Le retour des Juifs sur leur terre à l’approche de la fin des derniers temps. Ce retour a débuté dès 1917 et s’est officialisé lors de la déclaration d’indépendance le 14 mai 1948.

3. Les attaques incessantes qu’Israël devra subir de la part de ses ennemis lorsqu’il sera réinstallé sur sa terre ancestrale… jusqu’au jour où toutes les nations se coaliseront contre le Peuple de Dieu : « Je rassemblerai toutes les nations pour qu’elles attaquent Jérusalem… L’Eternel paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers… » (Cf. Za 14, 2-4).

4. La conversion d’Israël à la fin des tempslorsqu’il dira enfin « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » et il tournera « les yeux vers Celui qu’ils ont percé ». C’est ainsi qu’Israël reconnaîtra que ce Jésus qu’il a ignoré durant près de 2000 ans est bien son Messie et son Roi. En effet, dit Dieu : « JE répandrai sur la maison de David, et sur les habitants de Jérusalem, l’Esprit de grâce et de supplications : ils regarderont vers moi, celui qu‘ils ont percé ; ils en feront le deuil comme on fait le deuil d’un fils unique, et ils pleureront amèrement sur lui, comme on pleure sur un premier-né. » (Zacharie 12, 10). Oui, un Grand Repentir National aura lieu en ce jour-là : « Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit : «Le libérateur viendra de Sion (la Sion Céleste), et il détournera de Jacob les impiétés; et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés. » (Romains 11, 26-27).

 

5. La grande détresse (ou grande tribulation) que subira l’humanité toute entière à la fin des temps. Elle sera causée non seulement par des catastrophes d’ordres naturels, mais surtout, et principalement par une éruption soudaine des enfers sur la terre (Ap 12, 9), « parce que la vraie foi s’est éteinte et que la fausse lumière éclaire désormais le monde… » (Notre Dame de La Salette).

6.  Aussitôt après ces jours de terrible détresse causée par les enfers, le châtiment céleste ne sera pas pour autant consommée car il y aura de grands phénomènes dans le ciel, les puissances des cieux seront ébranlées et elles provoqueront de grands désastres sur la terre purifiant celle-ci d’une grande partie de l’humanité (2/3 selon l’Apocalypse). Ce sera LE JOUR DU SEIGNEUR / LE JOUR DE LA COLÈRE DE DIEU / LE JUGEMENT DES NATIONS. Dieu renouvellera ainsi la face de la terre en la purifiant par un feu cosmique et en préservant un nombre d’êtres humains (l’autre 1/3 restant), pour la repopulation de la terre lors du Millénium.

Italie : un photographe amateur croit voir le Christ dans le ciel

7. Le Signe du Fils de Dieu (la Croix de Jésus-Christ) paraîtra dans le ciel. L’humanité qui aura été épargnée le verra et saura qui est réellement Jésus-Christ ; elle comprendra la raison de Sa Venue il y a 2000 ans et, par ce signe, une repentance planétaire aura lieu.

8. Les rescapés de l’humanité verront de leurs propres yeux Jésus-Christ venir sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire (Ap 1, 7) accompagné de son épouse, l’Église glorifiée qui, auparavant aura été enlevée de la terre (1 The 4, 15-17) ayant ainsi été préservée de la colère divine (1 The 5, 9).

9. L’instauration du Règne de Dieu sur la terre, ce sera le Millénium. (Ap 20, 1-6).

https://i1.wp.com/static.blog4ever.com/2009/10/361791/artfichier_361791_3064594_201311161334186.png?w=750&ssl=1

Texte et commentaire

(Matthieu 24, 1-51) 

1 « Comme Jésus sortait du Temple et s’en allait, ses disciples s’approchèrent pour lui faire voir les constructions du Temple ».

2  « Mais il leur répondit : « Vous voyez tout cela, n’est-ce pas ? En vérité je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit jetée bas. »

Notre Seigneur annonce aux Apôtres la destruction du temple de Jérusalem. 

La destruction de Jérusalem – Signes Des Temps

Ces deux versets prennent un relief particulier quand on les rapproche des paroles que le Seigneur a prononcées peu de temps avant aux scribes et aux pharisiens qui cherchaient à l’arrêter pour le juger et le faire mourir. En effet, au chapitre 23, Jésus avait exposé aux scribes, aux pharisiens et aux chefs religieux la raison de la future destruction de la ville et du temple de Jérusalem: « Serpents, race de vipères ! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des hommes qui connaissent l’Ecriture. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville, afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang d’Abel le juste jusqu’au sang de Zacharie, fils de Barachie, que vous avez tué entre le temple et l’autel. Je vous le dis en vérité, tout cela retombera sur cette génération [donc à la génération à laquelle Jésus est en train de s’adresser]. Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! Voici, votre maison [le Temple, de même que la nation d’Israël] vous sera laissée déserte [ce qui fut le cas durant 19 siècles, de l’an 70 jusqu’au 14 mai 1948 date de la proclamation d’indépendance de l’Etat d’Israël] ; car, je vous le dis, vous[Israël en tant que Nation]ne me verrez plus désormais, jusqu’à ce que vous disiez: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! » (Mt 23, 33-39.

Barabbas — Wikipédia

Châtiment terrible donc sur un peuple qui a commis le blasphème suprême, celui d’avoir crucifié le Fils de Dieu, leur propre MESSIE ! « Eux vociférèrent : « A mort ! A mort ! Crucifie-le ! » Pilate leur dit : « Crucifierai-je votre roi ? » Les grands prêtres répondirent : « Nous n’avons de roi que César ! » « (Jean 19,15). Jésus avait donc prédit en ce verset 2 la destruction du temple. Ainsi, les armées romaines, conduites par le général Titus qui deviendra plus tard l’empereur romain, détruisirent le temple de Jérusalem. Il n’est, en effet, pas  rester pierre sur pierre. Tout cela s’est accompli entre l’an 66 à l’an 70. 

A suivre…

Charly Buttafuoco

Source : Commentaire du chapitre 24 de l’évangile de saint Matthieu – https://www.vie-nouvelle.net/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :