Quelques témoignages (3) : Jean-Michel et Bernadette (ASDE 07)

Témoignage de Jean-Michel

 

Ce WE de début de novembre 2012 était ma première rencontre avec le Père Paulin que je ne connaissais que de nom jusque-là. J’avais fait confiance à la personne qui m’avait invité à participer à cette session, sans plus et donc sans me renseigner de qui il s’agissait. Tout ce que j’avais retenu, c’est que le Père Paulin était un bon prédicateur et savait enthousiasmer son auditoire par ses paroles. Et bien, je n’ai pas été déçu de ces deux jours et demi, tant par les enseignements donnés que par la louange dans les chants ainsi que les grâces et forces reçues.

 

J’avais eu l’occasion quelques mois auparavant de suivre un exposé qui avait été suivi par une imposition des mains et vu pour la première fois plusieurs personnes tomber dans le repos de l’Esprit, comme on me l’avait expliqué.

 

Le samedi, alors que le Père Paulin passait dans l’allée centrale, il s’est arrêté à ma hauteur, est venu près de moi et m’a imposé les mains. J’ai ressenti une force entrer en moi, passant par mon cœur et descendant dans le reste du corps. C’était impressionnant et déjà fort à vivre mais les choses en sont restées là, très probablement parce j’opposais une résistance face à un phénomène jamais ressenti auparavant et qui me surprenait. Le lendemain, il a fait de même, invitant chacun à méditer en soi. Alors que j’étais en prière, dans une union plus forte avec le Seigneur et dans un abandon  » total « , sans m’inquiéter de ce qui se passait autour de moi, j’ai senti soudain une force puissante pénétrer en moi par la gauche, m’envahir véritablement et devenir de plus en plus ‘envahissante’, sans commune mesure avec ce que j’avais connu la veille. Mon cœur se dilatait véritablement, c’était comme une grande douleur mais qui ne faisait pas mal. J’ai entendu prononcer mon prénom, mais comme venant de loin, puis des paroles douces m’invitant à m’abandonner dans Celui qui se manifestait en moi, mes entrailles étaient complètement retournées, c’est comme si une pression s’exerçait sur mon ventre avec de profonds mouvements d’une main. Quelle impression de ‘grandeur’ que ce qui m’envahissait tout le corps. Je restais uni avec mon Seigneur et mon Dieu, dans un état d’abandon, acceptant de tout mon cœur ce qui se passait.

 

Je me sentais vaciller mais cherchais à rester debout et puis 1 ou 2 minutes plus tard, pour autant que l’on ait encore une notion du temps, je n’ai plus résisté, c’était tellement fort, je me suis abandonné à l’Amour et je me suis retrouvé à terre, conscient mais dans un état second, dans une grande paix et sérénité, restant comme cela je ne sais pas pendant combien de temps, 5 minutes, 10 minutes. Au moment où j’ai voulu me relever, un frère m’a soutenu avec beaucoup de tendresse, m’a invité à rester assis à terre contre ses jambes, pour revenir progressivement  » à moi « , tranquillement. En me remettant debout, j’avais les jambes flageolantes et je me suis assis, j’étais comme sans force et puis tout est redevenu progressivement normal.

 

Je n’ai jamais pensé que ce que j’ai vécu puisse être possible. Sans être sceptique, j’étais perplexe sur ce phénomène avant de venir à la session. Mais quand on le vit soi-même, c’est autre chose. Je ne sais pas si chacun ressent cette effusion de la même façon, avec la même force et intensité, mais là, j’ai été servi !

 

Participant peu de temps après à une autre session d’enseignement (calendrier tout à fait fortuit), la personne qui animait un temps de prière a annoncé que l’
Esprit-Saint venait visiter plusieurs personnes, précisant à chacune d’elle un élément se rapportant à leur propre vie qu’elles étaient seules à connaître. J’étais l’une de ses personnes. Ce ne fut pas du tout comparable à ce qui fut vécu précédemment mais j’ai ressenti cette présence en moi qui me « travaillait », et durant des heures, j’ai eu une chaleur en moi qui ne voulait pas partir au point que ce fut difficile pour moi de m’endormir.

Par la suite, j’étais présent à la session  » Lille Tout est possible « , avec Jean-Philippe Rouillé et Carlos Payan. J’ai de nouveau été visité par l’Esprit-Saint et suis tombé dans le repos de l’Esprit mais cette fois dans une grande tranquillité, sans ressentir ce que j’avais connu avec le Père Paulin. Ce sont d’ailleurs des personnes présentes à la session du Père Paulin qui m’ont imposé les mains.

 

Je préciserai que je suis issu d’un milieu catholique plutôt traditionaliste, mais avec un père d’une grande foi mais très ouvert d’esprit, et que j’ai fréquenté pendant plus de 25 ans des milieux traditionalistes, pas intégristes je le souligne, et royalistes français, auprès desquels il y avait de très bonnes choses à prendre, et je suis bien loin de les renier, mais avec lesquels je ne pouvais être d’accord sur tout, sur la forme en tout cas. « L’Eglise a les écritures avec les évangiles et on n’a pas besoin du reste… ». Ces moments ont été particulièrement forts et j’ai accepté d’en témoigner suite à la demande qui m’avait été faite.

 

En réfléchissant à ces évènements qui m’ont fortement marqués et ancrés dans ma foi pourtant déjà bien vive, j’oserai dire que les choses ont commencé à bouger progressivement, en quelque sorte, après que j’ai prononcé un oui personnel à suivre le Seigneur en toute chose dans ma vie, il y a quelques années, le mettant à la première place, un engagement réfléchi que je voulais sincère, tout en restant conscient de ma faiblesse et des chutes que je connaîtrai encore.

Dans ma vie professionnelle, d’abord, où, après avoir connu des moments difficiles, Dieu a mis sur ma route des personnes qui m’ont donné la possibilité d’envisager l’avenir plus sereinement. Il en fut de même sur le plan personnel. Malgré les difficultés de la vie, et ce depuis de très nombreuses années, j’ai toujours gardé beaucoup de sérénité et de confiance. La première manifestation du ciel, je l’ai eue au printemps 2012. Récitant régulièrement le chapelet en voiture, et alors que j’étais accompagné cette fois-là, après la première dizaine, la Sainte Vierge m’a gratifié d’un parfum céleste pendant cinq à dix minutes, me remerciant en quelque sorte de l’attachement que j’ai pour elle ou pour m’encourager, tout simplement.

 

 

Et il y a encore d’autres choses, plus personnelles…

Merci mon Dieu pour tous tes bienfaits et ta délicate prévenance ! Véritablement, tu ne déçois pas ceux qui ont mis toute leur confiance en Toi.

 

 

 

Témoignage de Bernadette

 

Merci Seigneur, pour ce WE, où tu as béni abondamment l’assemblée. Nous t’avions dit Seigneur dans la préparation de ce WE « que Ta Volonté se fasse comme Tu veux et quand Tu veux » ! Tu nous as fait la grâce de rester dans la louange alors que nous vivions de grandes déceptions et tristesses au sein même de notre groupe de prière. Tu as travaillé mon cœur à travers la générosité de mes frères et sœurs et Tu m’as guérie de ma peur de manquer !!! Tu m’as donné la grâce de pleurer de joie, de Te faire confiance, de croire que Tu T’occuperas de moi dans les moindres détails de ma vie. Depuis ce moment, je suis habitée par une grande Paix, et prier le  » Notre Père  » devient de plus en plus réalité pour moi.

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :