La liberté – Soeur Beghe

Dimanche 22 août 2021

La liberté

Mon Amour demeurera éternellement, Il est si grand, si profond et si beau qu’Il séduit les cœurs les plus endurcis. Pourquoi n’a-t-Il donc pas pu séduire Judas Iscariote ni les si nombreux Judas qui ont vécu et qui vivent sur la terre ? Pourquoi n’a-t-Il pas pu séduire Lucifer à qui Il avait accordé tant de dons ? Est-ce parce qu’Il aurait manqué de cet Amour si profond à leur égard tandis qu’Il le donnerait à profusion à d’autres ?

C’est impossible parce que, dans ce cas, Il ne serait pas Dieu. Qu’est-ce qui fait qu’Il n’a pas pu en venir à bout ? Parce qu’Il a créé l’homme et les anges libres et qu’Il n’enfreint jamais Lui-même Ses propres règles. La liberté a été donnée parfaitement aux anges en tant qu’esprits créés, elle a été donnée pleinement à la créature humaine et elle a aussi été donnée aux êtres vivants inférieurs, chacun à sa mesure.

La liberté est un don de Dieu or Dieu ne reprend pas ce qu’Il donne. Cette liberté de la volonté est totale, la liberté physique l’est moins parce que Dieu a mis des barrières à la matière et ces barrières sont infranchissables. La liberté de la volonté, elle, est donnée à l’homme totalement, mais elle sera influencée ou mal utilisée selon d’éducation et la condition de chacun. Ainsi un jugement sera le fruit de l’instruction ou de l’ignorance, et la liberté choisie sera bonne ou moins bonne selon toutes les circonstances dans lesquelles se trouve telle ou telle personne. La liberté n’en demeure pas moins car l’homme agira ou n’agira pas, c’est selon, mais il se sentira légitime dans sa décision.

C’est pourquoi une bonne instruction agira sur la conscience ; les défauts ou les qualités, les vertus ou les vices l’influenceront mais toujours en pleine liberté personnelle.

C’est ainsi que l’orgueil qui a envahi Lucifer a fait agir sa liberté angélique ; il en a été pleinement conscient et pleinement volontaire. Dieu l’avait paré de si belles vertus mais librement, absolument librement, il a rejeté Dieu et toutes ses propres qualités. Il en fut de même pour Judas qui voulait la gloire d’être le bras droit du Roi temporel d’Israël. Mais quand il sut que le Seigneur Jésus-Christ ne désirait pas être ce Roi, dans son orgueil déçu il se révolta contre Lui.

Il s’ensuit que l’orgueil, le premier des péchés capitaux, est la source de grandes fautes libres. Dieu ne réprime pas cette liberté qu’Il a donnée en bien propre et irrévocablement.

Le Ciel et l’enfer sont peuplés d’âmes libres : elles se sont sanctifiées par amour et librement ou elles se sont damnées par rejet et librement.

Que Dieu soit béni pour Ses dons, pour Son Amour et pour Son Omniscience. Il a fait le ciel et la terre et tout ce qu’Il a créé l’est magnifiquement !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :